);
06 69 73 34 18 - 07 76 23 06 43
contact@myradio-france.fr

Le bien fait sur les consommateurs

Consommateurs :
La musique diffusée dans les magasins incite à l'achat !

  • Une majorité de commerces et de magasins diffuse de la musique dans leurs espaces de vente. Une technique de marketing qui est réalité spécialement pensée pour encourager le consommateur à passer à l’acte d’achat.

Le marketing sonore s'impose dans les points de vente

Jouer sur les cinq sens du consommateur pour l’inciter à acheter : l’idée n’est pas nouvelle mais elle continue de faire ses preuves. Les premiers essais en la matière remontent au 19ème siècle et cette technique, largement développée depuis, fait désormais partie de l’attirail marketing des marques de la grande distribution.
Il apparaît désormais que les ressorts les plus élémentaires du marketing traditionnel – un prix et un niveau de qualité – ne suffisent plus à faire la différence avec la concurrence. Aussi, les grandes marques cherchent-elles à présent à capter et à retenir le consommateur en créant une atmosphère propice à l’achat.
C’est dans ce contexte que le marketing sonore s’est fortement développé. Car si la musique fait désormais partie de l’arsenal marketing, c’est parce qu’elle s’adresse directement à l’inconscient : les sons activent en effet le système limbique, qui est le siège des émotions du cerveau. Un levier idéal donc, pour littéralement imprégner le cerveau de ressentis positifs et créer chez le consommateur une association positive entre la musique entendue et l’enseigne qui la diffuse

La musique agit à différents niveaux

Qu’elle soit douce, lente, plutôt relaxante ou au contraire dynamique et rythmée, la musique diffusée dans les magasins permet à une marque d’influencer le consommateur. Jean-François Lemoine, professeur à la Sorbonne et spécialiste de la question, s’est penché sur le sujet pour finalement découvrir que la musique agit sur trois niveaux principaux.
Le premier est la perception de l’offre par le client, qui est directement influencée par la musique diffusée dans les haut-parleurs. Elle informe le consommateur sur l’univers, l’identité du magasin. Elle peut créer en ce sens un terrain propice à l’achat.
Mais la musique joue également sur l’humeur, sur le niveau affectif : une musique zen aura tendance à détendre alors qu’une musique plus rythmée et rapide stimule et dynamise.
Enfin, le troisième niveau est le niveau comportemental, soit la décision d’achat à proprement parler. Sur ce dernier point, les avis divergent et les études ne sont pas encore assez étayées pour démontrer par A+ B que telle ou telle musique dope les ventes. Mais une chose est sûre cependant : une musique perçue comme agréable par un client favorise la mémorisation du l’univers de la marque, lui donne une bonne impression générale du magasin et l’incite subtilement à rester plus longtemps dans les rayons, et donc à être plus enclin à acheter.

Source Boursorama.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *